Quel est le bien qu’obtient celui qui suit la voie salafiyyah ?

Quel est le bien qu’obtient celui qui suit la voie salafiyyah ?

Cheikh Muhammad bin ‘Omar bin Sâlim Bâzmoul -qu’Allah le préserve

> Traduit de l’arabe par : Mehdi Abou Abdirrahman


UIkit



Le Cheikh Muhammad bin ‘Omar bin Sâlim Bâzmoul –qu’Allah le préserve- dit:

« Et celui qui suit cette voie salafiyyah obtiendra de nombreux bienfaits. Parmi ceux-ci :

1- que c’est la voie pour être sauvé de la divergence

2- que c’est la voie pour se dégager de la division

3- que c’est la voie pour être guidé de l’égarement

4- qu’il y a dans l’affiliation à cette voie la noblesse de s’affilier au Messager d’Allah صلّى الله عليه و سلّم

5- qu’en suivant cette voie on se détache de la voie de Satan

6- qu’en suivant cette voie les musulmans se sortent de l’humiliation et de l’abaissement

7- qu’il y a dans cette voie le diagnostic de la maladie et son remède

8- qu’il y a dans cette voie l’acquisition de toute la religion

9- qu’avec cette voie on arrive à la complétion de la vertu et aux nobles caractères

10- qu’avec cette voie le musulman est sauvé du châtiment douloureux du Feu

11- que par cette voie le musulman obtient le Paradis

12- que par cette voie on fait revivre la Sounnah

Chacun de ces bienfaits à lui seul suffit à donner le jugement d’obligation de suivre cette voie dans le sens où : ce sans quoi on ne peut s’acquitter d’une obligation devient une obligation. Parmi les choses qu’il convient de remarquer ici : c’est que toute personne qui se donne le nom de salafi ou passe pour appartenir à la voie des Gens de la Sunnah et du Consensus ou se revendique comme faisant partie des Gens du Hadîth ne l’est pas nécessairement jusqu’à ce qu’on regarde sa voie et son suivi et que l’on place son affaire, sa situation et sa parole sur la balance du Coran et de la Sounnah et ce sur quoi étaient les Compagnons et ceux qui les ont suivis de manière exemplaire : s’il est conforme, il est alors des leurs sinon il ne fait pas partie d’eux et il s’éloigne et se rapproche du Droit Chemin proportionnellement à sa conformité et sa transgression ».


Source : « Al-manhaj as-salafi » (La voie salafiyyah) – p.28.