Les cours disponibles sur le site Par notre frère Mehdi Abou Abderrahman

  •       Le résumé de l’explication
                        du Livre de l’unicité    

         Sheikh Sâlih Al-Fawzân
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Paroles de gens de science
       sur l’Etat d’Abou Bakr Al-Baghdâdî.    

         Divers savants
                 de la Sunnah  

        
  •       Réflexions au sujet du hadîth
             Le croyant est pour le croyant...    

         Sheikh 'Ubayd Al-Jabiri
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       L’explication des conditions
                             de Lâ ilâha illa Allah    

         Sheikh 'Ubayd Al-Jabiri
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Vitrine d'avis juridiques
                          pour la gente feminine    

         Divers savants
                 de la Sunnah  

        
  •       Explication d’Al-Adab Al-Moufrad
                          de l'imam Al-Boukhârî    

         Sheikh Zayd bin Hâdî Al-Madkhalî
        (Qu'Allah lui fasse miséricorde )  

        
  •       L’explication de la Hâiyyah
                             d’Ibn Abî Dâoud    

         Sheikh Zayd bin Hâdî Al-Madkhalî
        (Qu'Allah lui fasse miséricorde )  

        
  •       Explication des quatre règles
                             Al-Qawa'id Al-Arba'ah    

         Sheikh ‘Abdoullah Al-Boukhârî
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       L'explication du poème intitulée
                             "Al-Hayyiah"    

         Sheikh Salih Al Fawzân
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Ceci est notre prêche
                             (conférence)    

         Sheikh Sa'id Reslan
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Mise en garde contre
                             Yahyâ Al-Hajourî !    

         Divers savants
                 de la Sunnah  

        
  •       Le démasquage de la Haddâdiyyah
                             Mise an garde!    

         Divers savants
                 de la Sunnah  

        
  •       La Fatwa Malikite en réfutation
                              des actions des soufis    

         Sheikh Ahmad Bazmoul
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Mise en garde de Cheikh Rabî’
                             contre Yahyâ Al-Hajourî!    

         Sheikh Rabî’ Al-Madkhalî
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Ô toi qui est sur la Sunnah !
               Lors des épreuves donne-toi
                                  un coeur de fer !
       

         Sheikh Khâlid 'Abder-Rahmân
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Paroles sur la Sunnah
                   pas sur les évènements    

         Divers savants
                 de la Sunnah  

        
  •       Explication des annulatifs
                                de l'Islam    

         Sheikh Mohammad Bazmoul
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Eclaircissements sur le jugement
                             des associations...    

         Divers savants
                 de la Sunnah  

        
  •       Recueil précieux de mises
               en garde contre des propos
                         fallacieux et pernicieux
       

         Mises en garde et réfutations
            de Rachid Abou Houdeyfa  

        
  •       Oussoul As-Sunnah
                            de l'imam Ahmad    

         Sheikh Rabî’ Al-Madkhalî
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       L’explication des Six Fondements
                             Oussoul As-Sitta    

         Sheikh 'Ubayd Al-Jabiri
                 (Qu'Allah le préserve)  

        

     

  •       L’explication des Trois Fondements
                             Oussoul Al Thalaatha    

         Sheikh 'Ubayd Al-Jabiri
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Explication des conditions
                 de la prière, ses piliers
                               et ses obligations
       

       Sheikh Abdel Mouhsin Al-Abbâd
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Points à méditer tirés
                de la sourate : Le Fracas    

         Sheikh 'Abd Allah ad-Dhimari
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Explication de la description
                        de la prière du prophète    

         Sheikh Mohammad Bazmoul
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Comment se préparer pour
                        le mois du Ramadhan?    

         Sheikh Salih As-Suhaymi
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       La meilleure méthode
                        pour mémoriser le Coran    

         Sheikh Abdelmouhsin Alqaasim
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Dawrah Villrupt
                22, 23 & 24 Juin 2012    

         Mehdi Abou Abderrahman
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Dawrah Nice
                11, 12 & 13 Mai 2012    

         Mehdi Abou Abderrahman
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Dawrah Bruxelles
                19 & 20 Mai 2012    

         Mehdi Abou Abderrahman
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Dawrah Tullins
               15, 16 & 17 Juin 2012    

         Mehdi Abou Abderrahman
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Dawrah Birmingham
               1, 2 & 3 Juillet 2011    

         Mehdi Abou Abderrahman
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
  •       Dawrah Birmingham
               14, 15 & 16 Mai 2010    

         Mehdi Abou Abderrahman
                 (Qu'Allah le préserve)  

        
Imprimer

Désaveu et clarification de prédicateurs francophones

Écrit par Plusieurs prédicateurs Salafis Francophones . Publié dans Défense des savants

> Défenses des savants

Désaveu et clarification de prédicateurs francophones

> Traduit de l’arabe par Mehdi Abou ‘Abdir-Rahmân


Toutes les louanges reviennent à Allah, Seigneur de l’univers. Que les éloges et le salut d’Allah soient sur le plus noble des Prophètes et des Messagers, ainsi que sur sa famille noble et purifiée, l’ensemble de ses compagnons et ceux les ayant suivis avec bienfaisance jusqu’au Jour de la résurrection. Ceci dit :

Allah nous a certes ordonné l’union sur la religion comme Il nous a interdit la division dans celle-ci.

Il a dit (Exalté Soit-Il) : « Cramponnez-vous tous ensemble au câble d’Allah et ne soyez pas divisés » [La Famille de ‘Imrân : 103].

Et il a dit (Exalté Soit-Il) : « Ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et ont divergé, après que les preuves leur furent venues, ceux-là auront un énorme châtiment. » [La Famille de ‘Imrân : 105].

De même, le Prophète ﷺ a dit : « Secours ton frère qu’il soit oppresseur ou oppressé. ». Un homme dit alors : « Ô Messager d’Allah, je le secours certes lorsqu’il est oppressé, mais comment puis-je le secourir quand est oppresseur ? ». Il répondit : « En l’empêchant ou lui interdisant l’injustice, c’est ainsi que tu le secours. » [Al-Boukhari (6952)].

Par conséquent, nous – un groupe d’étudiants en science, francophones – nous désavouons donc auprès d’Allah des troubles qui ont lieu ces derniers temps dans les rangs des salafis, comme le dénigrement de certains étudiants en science et de certains savants, les accusations à leur encontre et le sobriquet de « Sa’âfiqa » (1) dont ils furent accusés, ainsi que les paroles proférées à leur encontre sans preuve ni argument.

Notre position est donc celle des grands savants qui se sont opposés à cette fitna, qui sont :

- Le Cheikh, l’érudit Rabî’ Ibn Hâdi Al-Madkhali, qu’Allah le préserve.
- Le Cheikh, l’érudit ‘Oubayd Ibn Abd-Allah Al-Jâbiri, qu’Allah le préserve.
- Leur élève, le Chaykh, le noble savant Abd-Allah Ibn ‘Abd Ar-Rahîm Al-Boukhâri, qu'Allah le préserve.

Le Prophète ﷺ a certes dit : « La bénédiction est avec vos plus grands. » [Ibn Hibbân (559) et At-Tabarâni (Al-Awssat – 8991) puis authentifié par Al-Albani As-Sahîha (1778)]. C’est en se basant sur ce Hadith que nous recherchons la bénédiction en nous accrochant à nos plus grands tels que ceux mentionnés précédemment. D’autant plus que ces dénigrements ne sont fondés sur aucune preuve et aucun argument, comme l’a mentionné Cheikh Rabî’, qu'Allah le préserve.

Nous nous désavouons aussi de tous ceux qui cherchent la division des rangs Salafis ainsi que de tous ceux qui propagent ces troubles parmi eux. Nous conseillons donc à nos frères, de tout endroit, de ne prêter oreille à aucun perturbateur et semeur de troubles parlant sur les prédicateurs et les étudiants en science sans preuve, ni argument. Nous leur conseillons de ne pas les écouter et de ne leur donner aucune importance.

Nous suivons donc les orientations du noble Cheikh Rabî’ Ibn Hâdi Al-Madkhali, qu’Allah le préserve, de nous hâter et nous empresser à repousser cette fitna (ces troubles), de mettre fin à cette discorde, de nous unir et nous entraider sur ce qu’Allah جل جلاله aime et agrée, et de rejeter la division qu’Allah جل جلاله déteste et réprouve. Allah جل جلاله a dit :

{Ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force} [Al-Anfâl : 46].

Enfin, nous conseillons aux francophones de s’unir sur le Livre et la Sounna selon la compréhension de nos pieux prédécesseurs, de s’unir autour des grands savants de confiance connus et reconnus pour leur grande science et leur droiture. Nous leur conseillons la coopération et l'entraide sur la vérité. De ne pas se diviser ni se disperser car cela entrainera la faiblesse ainsi que la défaite des musulmans.

L’Imam et érudit, Cheikh Ibn Bâz, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « La règle (établie) est que la fitna (les troubles) dans laquelle il convient de ne pas s’immiscer est celle qui est équivoque et floue, celle dans laquelle on ne distingue pas la vérité du faux. (Il mentionna ensuite deux Hadiths liés aux troubles jusqu’à ce qu’il dise) : Cette fitna (les troubles) équivoque, dans laquelle le croyant ne distingue la vérité́ du faux, est celle dont il faut s’éloigner et ne pas s’y immiscer.

Quant à la vérité qui est apparente, celle dans laquelle on discerne celui sur la vérité de celui sur le faux, l’oppresseur de l’oppressé, (dans celle-ci) il est alors obligatoire de secourir l’oppressé et de réprimer l’oppresseur. On dissuade l’oppresseur d’être injuste et on secourt l’oppressé. » [Majmôu’ Fatâwâ Ibn Bâz -qu'Allah lui fasse misricorde (6/99)].

Allah nous suffit et Il est notre meilleur Garant. Qu’Allah couvre d’éloges et salue notre Prophète Mohammad ainsi que sa famille et ses compagnons.

Rédigé la nuit du vendredi 13 de Rajab 1439h. correspondant au 30 mars 2018 Lu la nuit du dimanche 15 de Rajab 1439h. correspondant au 1 avril 2018 à :

 

- L'érudit, Cheikh Rabi' Ibn Hadi, qu'Allah le préserve, qui a dit « Propagez-le, c'est une bonne parole, propagez-le ».

On l'interrogea ensuite au sujet de certains frères de chez nous qui disent que la propagation de telles clarifications est comme jeter de l'huile sur le feu. Cheikh dit alors : « Ce sont de grands menteurs, ce sont de grands menteurs. ».

- L'érudit, Cheikh Obayd Al-Jabiri, qu'Allah préserve, qui invoqua pour les auteurs de cette clarification qu'Allah les récompense de la meilleure manière.

 


Les signataires de cette clarification sont :


- AbdAllah Abou Ibrahim (Conférencier et superviseur du site « An-Nassiha »).

- AbdelKarim Abou Assim (Directeur adjoint de l’Institut Sounnah, imam, prêcheur, conférencier et enseignant en région parisienne).

- Ali Ibn Souleyman Abou Al-Hassan (Prêcheur, conférencier et enseignant à Lyon).

- Ibrahim Abou Talha (Imam, prêcheur et enseignant à la grande mosquée de Pantin).

- Kamel Abou AbdelWahhab (Imam, prêcheur et conférencier à la mosquée de Maison Alfort).

- Mehdi Abou AbdirRahman (Enseignant au centre Salafi de Birmingham et directeur du Centre Al-Fourqaan de Bruxelles).

- Othman Abou Laïth Al-Armany (Directeur de l’Institut Sounnah, imam, prêcheur, conférencier et enseignant en région parisienne. Superviseur du site et la radio «Dourous-Sounnah).

- Sadek Ibn Othman Abou Yahya (Enseignant à la mosquée Sounnah de Goussainville).

- Souleyman Abou Hammad Al-Hayiti (Imam et prêcheur à la mosquée « Dhou An-Nourayn à Montréal au Canada).

- Youssef Abou Anas (Ancien imam de la mosquée « Mâlik Ibn Anas » d’Ecquevilly).


(1) Pluriel de « Sou’fôuq » désignant celui qui se rend au marché sans argent et qui s’immisce alors dans les transactions des commerçants. Il est utilisé ici pour accuser ces gens de s’immiscer dans la prédication sans science.


Désaveu et clarification de prédicateurs francophones
Traduit par Mehdi Abou ‘Abdir-Rahmân, le vendredi 13 de Rajab 1439h. correspondant au 30 mars 2018.

Imprimer

Analyse et réfutation de l'ambiguïté : Le cheikh est influencé par les jeunes autour de lui

Écrit par Sheikh Mohammad Bâzmoul. Publié dans Défense des savants

> Défenses des savants

Analyse et réfutation de l'ambiguïté : "Le cheikh est influencé par les jeunes autour de lui"

Par le Sheikh Mohammad Bâzmoul - qu’Allah le préserve

> Traduit de l’arabe par Mehdi Abou ‘Abdir-Rahmân


Parmi les paroles trompeuses qu’on entend lors des fitan (troubles, épreuves) et qui ont pour but d’éloigner la masse des musulmans de leurs savants qui sont aptes à clarifier la vérité et à réfuter le faux lors de ces fitan :

‘’Le cheikh est influencé par les jeunes qui sont autour de lui’’

Cheikh Mohammad Bâzmoul -qu’Allah le préserve- réfute cette ambiguïté dans son excellente épître ‘’Parmi les paroles trompeuses’’ [1] de la manière suivante :

« Prenez garde -Ô mes frères !- à cette parole car elle fait partie des paroles des gens des innovations religieuses et des gens de l’ignorance et je l’avais certes entendue être dite au sujet de Cheikh Ibn Bâz -qu’Allah lui fasse miséricorde- et je l’ai entendue être dite au sujet de Cheikh Al-Albânî -qu’Allah lui fasse miséricorde- et je l’ai entendue être dite au sujet d’autres chouioukh [2].

Et c’est une parole fausse sous plusieurs angles dont :

1. Le premier : Cette parole est une critique envers le cheikh qui ne serait alors pas dans la maîtrise, acceptant la dictée de ses élèves alors que la base c’est qu’il est thiqah [3] (digne de confiance) et dâbit [4] (qui maîtrise, fait bien son travail) et donc cette parole s’oppose à ce qui est la base et donc soit une preuve est apportée pour cette parole soit alors elle est en droit d’être rejetée et de ne pas être acceptée.

2. Le deuxième : Allah Le Très-Haut a interdit de dire cette parole au Prophète صلى الله عليه وسلم et aux savants héritiers des prophètes dans Sa parole (dont la traduction du sens est) : « Et il en est parmi eux ceux qui font du tort au Prophète et disent : « Il est tout oreille ». – Dis : « Une oreille pour votre bien. Il croit en Allah et fait confiance aux croyants, et il est une miséricorde pour ceux d’entre vous qui croient. Et ceux qui font du tort au Messager d’Allah auront un châtiment douloureux » [5].

At-Tabarî a dit dans son Exégèse (10/168) à ce verset : « Allah Le Très-Haut dit que parmi ces hypocrites il y a un groupe qui font du mal au Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم et le critiquent disant ‘’il est toute oreille, il écoute ce que tout le monde a à dire et l’accepte et le croit’’.

Et cela fait partie de leur parole : rajouloun oudhanatoun : comme la racine : fou’alatoun et c’est lorsque l’homme se dépêche à écouter et à accepter comme il est dit : il est yaqinoun6 ou yaqanoun lorque l’homme est certain de tout ce qui lui est dit et son origine est du mot : adhina, ya~dhounou : lorsqu’il l’écoute. Et dans ce sens le hadîth rapporté du Prophète صلى الله عليه وسلم « Allah n’a pas écouté une chose (parmi les choses qui s’écoutent [7]) comme Il a écouté un prophète qui embellit sa voix lors de la récitation du Coran » [8].

Et dans ce sens la parole de ‘Addî bnou Zayd :

[9] أيها القلب تعلل بددن - إن همي في سماع وأذن

Cette parole est donc dite par les gens de l’hypocrisie critiquant le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم et aujourd’hui elle est dite par les gens des innovations religieuses et les ignorants critiquant les savants et afin de faire tomber leur parole (aux yeux des gens) et de repousser leur science. Ils ont donc ressemblé par cette action à l’action des gens de l’hypocrisie et Il n’y a de force ni de puissance qu’en Allah Le Très-Haut, Le Sublime.

3. Le troisième : Ceux qui disent cette parole s’en parent afin de rejeter les paroles des gens de science au sujet des individus et des affaires et ceci fait partie des choses les plus mauvaises et les plus fausses car la parole du savant n’est rejetée qu’avec une preuve légiférée. Ceci fait-il donc partie des preuves légiférées ?!

4. Le quatrième : Il y a beaucoup de dangers dans cette parole. Parmi ceux-ci le fait d’enraciner l’absence de confiance envers le cheikh en ce qui concerne ses paroles et ses jugements et si la confiance envers le cheikh est perdue, la confiance en ses sciences est perdue.

5. Le cinquième : Parmi les dangers de cette parole c’est qu’elle fait tomber le respect qu’ont les élèves dans leur for intérieur envers le cheikh ».


(1) P.49-50 aux éditions Dâr Al-Imâm Ahmad.

(2) Pluriel de cheikh.

(3) Traduction linguistique approximative.

(4)Traduction linguistique approximative.

(5) [At-Tawbah, 61].

(6) Du mot yaqîn : certitude.

(7) Traduction conforme à l’explication du hadîth par Cheikh Mohammad bnou Âdam Al-Itiôpî qu’Allah le préserve.

(8) Rapporté par Al-Boukhârî n°6989 et Mouslim 1319 et la formulation est ici celle d’Al-Boukhârî.

(9) ’est-à-dire istimâ’ : écoute.


Analyse et réfutation de l'ambiguïté : "Le cheikh est influencé par les jeunes autour de lui"
Traduit par Mehdi Abou ‘Abdir-Rahmân, le Mardi 04 du mois de Rajab 1439 H. correspondant au Samedi 20 Mars 2018.

Imprimer

Clarification de l’imam Rabî’ bin Hadî Al-Madkhalî -qu’Allah le préserve- lors de son assise avec les frères visiteurs de Tunisie -qu’Allah la préserve

Écrit par Sheikh Rabi' Ibn Hadi Al-Madkhali. Publié dans Défense des savants

> Défenses des savants

Clarification de l’imam Rabî’ bin Hadî Al-Madkhalî -qu’Allah le préserve- lors de son assise avec les frères visiteurs de Tunisie -qu’Allah la préserve | Mars 2018.

Par le Sheikh Rabî’ bin Hadî Al-Madkhalî - qu’Allah le préserve

> Traduit de l’arabe par Mehdi Abou ‘Abdir-Rahmân


Voici la traduction de la clarification de l’imam Rabî’ bin Hadî Al-Madkhalî -qu’Allah le préserve- lors de son assise avec les frères visiteurs de Tunisie -qu’Allah la préserve de tout mal ainsi que le reste des pays musulmans- :

« Allah nous a comblés par la visite du pays des deux Mosquées Sacrées (à la Mecque et à Médine) afin de pouvoir effectuer le rite de la ‘omrah et Allah nous a facilité et nous avons pu rencontrer notre cheikh le très savant, le père, Rabî’ bin Hâdî Al-Madkhalî la nuit du 29 du mois de Joumâdâ Al-Âkhirah de l’an 1439 de l’Hégire. Il nous a fait part ainsi qu’à nos frères en Tunisie d’excellents conseils et orientations et ce fût sous le mode d’une session de questions-réponses et en voici les plus importantes :

La première question :
Notre cheikh -qu’Allah vous préserve- : Nous avons des jeunes en Tunisie qui critiquent leurs frères et les traitent de sâ’âfiqah [1] et za’ânif [2] et qui se fanatisent concernant Cheikh Mohammad bin Hâdî Al-Madkhalî.

La réponse :
Mohammad bin Hâdî n’a pas de preuve. Il n’a même pas la moitié d’une preuve. Allah dit (ce dont la traduction du sens est) : « Dis : « Apportez votre preuve, si vous êtes véridiques ! » [3]. Répondez-leur en utilisant comme preuve ce verset contre eux ainsi que les autres versets similaires et exigez de leur part les preuves !

C’est quoi ça sâ’âfiqah ?! Ceux qui n’ont pas de science. Alors que ceux-là (ceux qui sont visés par ce sobriquet) il y a parmi eux des enseignants et des universitaires et ils ont des doctorats et des magistères et parmi eux il y en a qui ont une da’wah. « Dis : « Apportez votre preuve, si vous êtes véridiques ! » [4]. Et donc s’ils ne font pas partie des véridiques alors ils sont eux les menteurs et les oppresseurs. Celui qui critique les gens sans preuve, ceci est un mensonge. Ne parlez sur personne si ce n’est avec les preuves et les arguments qui sont clairs comme le Soleil ! Mohammad bin Hâdî n’a rien. Il n’a même pas un atome de preuve, il n’a que de l’injustice.

Le frère tunisien qui pose les questions :
Cette fitnah s’est répandue en Tunisie.

Le cheikh qu’Allah le préserve :
Cette fitnah a déchiré les salafis dans le Monde entier, elle s’est répandue partout et pas uniquement dans votre pays.

La deuxième question :
Nous avons des jeunes qui tombent à chaque fitnah. Une fitnah arrive puis ils y tombent puis se repentent puis arrive une autre fitnah puis ils y tombent puis ils se repentent et ainsi de suite.

La réponse :
Cela ne convient pas. Dis leur d’agir posément et de ne pas se précipiter et d’être fermes comme des montagnes.

La troisième question :
Comment doivent se repentir ceux qui sont tombés dans ce genre de choses et ont parlé contre leurs frères et les ont accusés de sâ’âfiqah ?

La réponse :
Ils doivent se repentir et s’excuser auprès de ceux qu’ils ont critiqué.

Imprimer

Réfutation de l'ambiguïté : Cheikh Rabî' est vieux

Écrit par Mehdi Abou Abderrahman. Publié dans Défense des savants

> Défenses des savants

Réfutation de l'ambiguïté : Cheikh Rabî' est vieux.

> Ecrit sur Twitter par Mehdi Abou ‘Abdir-Rahmân


Parmi les paroles nauséabondes et ambiguïtés dangereuses que l’on peut entendre de nos jours :

« Cheikh Rabî' a vieilli ».
« Cheikh Rabî' est maintenant très âgé ».

Ils disent cela afin de préparer la personne qui écoute à ne plus accepter les paroles et les jugements de ce grand imam spécialiste [1] des hommes insinuant que le cheikh étant sénile n'est plus apte à faire la différence entre vérité et faux, qu'il est juste guidé par un entourage qui l'influence dans ses paroles et ses actes tel un vieil homme n'étant plus capable de s'exprimer indépendamment avec science et justesse et sagesse.

C'est une ambiguïté que nous connaissons [2] : شِنْشِنَةٌ أَعْرِفُهَا مِنْ أَخْزَمِ

Nous l'avons entendue de maintes gens connues pour la fitnah et à titre d'exemple nous l'avons entendue d’Abou Al-Fitan comme l'ont appelé les gens de science : Abou Al-Hasan Al-Maribî.

Allah a érigé des savants sur la route de ces innovateurs tels Abou Al-Hasan pour défendre Sa religion et la clarifier en réfutant le faux en détails et la vérité apparaît alors dans toute sa splendeur.

Parmi ces savants : Cheikh 'Abdoullâh bin ‘Abdir-Rahîm Al-Boukhârî -qu’Allah le préserve- dans cet excellent livre de réfutation des ambiguïtés et égarements d'Abou Al-Hasan :

Al-Fath Ar-Rabbânî fir-rad 'alâ Abil-Hasan As-Soulaymânî (p.58 et suivantes)

Aboul-Hasan dit : « Et le cheikh [3] a pris de l'âge. Je demande donc à Allah de lui faciliter et de lui accorder l'exactitude ainsi qu'une bonne fin ».

Cheikh 'Abdoullâh Al-Boukhârî -qu’Allah le préserve- répond en disant : « Cette parole comporte en son sein ce qu'elle comporte et l’indication suffit au perspicace pour comprendre. Et il se peut que quelqu'un dise : ‘’N'est-il pas vrai que le cheikh a vieilli ?!’’.

Nous répondons : Oui mais c'est une parole de vérité par laquelle on recherche le faux. Nous, nous disons que l'âge du cheikh ne lui a rajouté que de l'enracinement dans la science.

Mais Al-Maribî n'entend pas ce sens-là du tout ! Et qu'on ne dise pas ici : ‘’As-tu ouvert son coeur (pour connaître son intention) ?!’’.

Car ceci ne nécessite pas d'ouvrir (son coeur) mais de plus il a lui même ''ouvert'' son coeur et a montré ce qui s'y trouve car le fil de la parole ainsi que ce qui la précède et ce qui lui succède -et l'invocation- indiquent que l'homme n'a pas voulu le bon sens mais qu’il a plutôt voulu le sens pour lequel il a écrit cette parole.

Et j'ai eu une discussion avec lui au sujet de cette parole lorsqu'il est venu à Médine au mois de Rabî' Al-Awwal 1423 H. et je lui ai critiqué cette parole et je lui ai dit : « Il y a dans cette parole un dénigrement envers le cheikh et il y a comme une allusion à ce que les gens qui travaillent dans la science du hadîth et des hommes connaissent de manière spécifique : al-kharaf : le radotage, le gâtisme ».

Et il (Abou-Hasan) s'est enorgueilli et s'est obstiné -comme c'est son habitude- et il a dit : « Ceci est une vérité ! ». Je lui dis alors : « Mais c'est le faux qui est voulu par cette parole car l'avancement du cheikh dans l'âge est une avancée vers le bien -avec la Permission d'Allah- et vers plus de Sounnah. C'est de cette manière que nous jugeons le cheikh et son jugement revient en réalité certes à Allah ».

Fin de citation de Cheikh ‘Abdoullâh Al-Boukhârî qu’Allah le préserve.

Nous disons donc à ceux qui répètent cette parole aujourd'hui au sujet de Cheikh Rabî' -qu’Allah le préserve- afin de le faire passer pour un vieux cheikh qui radote et ne sait plus ce qu'il dit : Quel mauvais prédécesseur vous avez en Abou-Hasan Al-Maribi ! Vous vous dévoilez par cette parole et nous disons que l'âge de Cheikh Rabî' -qu’Allah le préserve- ne lui a rajouté qu'en enracinement dans la science et la justesse et la sagesse et l'expérience.

Toute personne qui voit cheikh Rabî' aujourd'hui peut témoigner de sa perspicacité et de la vivacité de son intelligence. Je l'ai toujours dit: La vivacité de son regard et l'intelligence qu'il reflète me rappellent celles de Cheikh Al-'Othaymîn qu’Allah lui fasse miséricorde.


(1) : Il est et a toujours été considéré comme tel par les gens de science à tel point que Cheikh Moqbil -qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit au sujet de Cheikh Rabî’ qu’Allah lui fasse miséricorde : « Si Cheikh Rabî’ me critique acceptez cela de lui ! ».

(2) C’est une expression qui est dite pour toute personne qui commet une action mauvaise qu’il a héritée de ses gens. La base de cette expression est qu’Akhzam At-Tâ˜î était un homme désobéissant envers ses parents et quand il fut mort il laissa à son père Abou Akhzam deux fils qui un jour ont frappé leur grand-père et l’ont fait saigner et le grand-père dit cette expression. C’est-à-dire : c’est une mauvaise caractéristique que je connais de votre père (mon fils) et que vous avez héritée de lui.

(3) Il parle ici de Cheikh Rabî’ lorsqu’il a essayé de ‘’réfuter’’ ce noble cheikh qu’Allah le préserve.


Réfutation de l'ambiguïté : Cheikh Rabî' est vieux .
Ecrit sur Twitter par Mehdi Abou ‘Abdir-Rahmân le Jeudi 29 du mois de Joumâdâ Al-Âkhirah 1439 H. correspondant au Jeudi 15 Mars 2018.

La hizbiya !

Recueil précieux de mises en garde contre des propos fallacieux et pernicieux...

> Lire la suite

La voie salafie

Sheikh Mohammed Nasser Ad-Dine Al-Albani (Qu'Allah lui fasse miséricorde) :

> Accéder aux cours

Alès & environs

Dawrah (séminaire) d'Alès qui s'est déroulé du 27 au 30 Mai 2014 
- 08 cours.

> Accéder aux cours