Cheikh Al-Fawzân au sujet du boycott des produits étrangers (01)

Cheikh Al-Fawzân au sujet du boycott des produits étrangers (01)

Explications de Cheikh Sâlih Al-Fawzân – qu’Allah le préserve

> Traduit de l’arabe par : Mehdi Abou Abdirrahman


UIkit

La question suivante fut posée au noble et grand savant salafi Cheikh Sâlih bin Fawzân bin ‘Abdillâh Al-Fawzân qu’Allah le préserve :

« Celui qui pose la question dit : Son éminence le cheikh, qu’Allah vous facilite ! Il est écrit dans les journaux ces jours-ci : l’appel au boycott des produits américains et à ne pas les acheter et à ne pas les vendre comme il est écrit aujourd’hui dans un des journaux que les savants des musulmans appellent au boycott et que cet acte est une obligation individuelle qui incombe à tout musulman et que l’achat de l’un de ces produits est illicite, illicite ! Et que celui qui commet cela aura commis un grand péché et qu’il aura aidé ceux-là et les juifs à tuer les musulmans. Je voudrais donc -de la part de votre éminence qu’Allah vous préserve !- que vous clarifiez ce point en raison de la nécessité de faire cela et est-ce que l’individu est récompensé par cette action (de boycott) ? ».

La réponse du cheikh qu’Allah le préserve :

« Premièrement : Je demande une copie de ce journal ou de la coupure de presse de ce journal, de cette parole que celui qui a posé la question a citée.

Deuxièmement : Ceci n’est pas correct !

Les savants n’ont pas émis la fatwâ qu’il est illicite d’acheter les produits américains et les produits américains n’ont de cesse d’être importés et d’être vendus dans les marchés des musulmans et cela ne causera aucun tort à l’Amérique que tu n’achètes pas d’elle ses produits !

Ceci ne lui causera pas de tort !

Les produits ne sont boycottés que si cela émane de celui qui détient le commandement (le dirigeant).

Si celui qui détient le commandement émet une interdiction et un boycott d’un pays parmi les pays, il est alors obligatoire de le boycotter.

Quant aux particuliers qui veulent faire cela ou émettent une fatwâ que c’est illicite, alors cela est juger illicite ce qu’Allah a rendu licite et cela n’est pas permis ».


Source : safeshare.tv .